Art déviant & clônes dégénérescents (variations flash autour du mythe de Frankenstein)

Publié le par Kadjagoogoo

C'est après m'être régalé moi-même de trois exquises et délirantes animations flash que je veux leur consacrer ce billet animé.

Je viens en effet de découvrir avec bonheur les deux premières sur le site communautaire deviantART. Elles sont l'oeuvre d'un certain Alan Becker, un petit prodige américain qui, sauf erreur de sa part, était âgé d'à peine 16 ans (!) lorsqu'il réalisa la première, en 2006.  Ouais, décidément, le talent n'attend pas le nombre des années .
Voici donc une stupéfiante relecture du mythe de Frankenstein, ou quand la créature retorse échappe à son créateur démiurge :


Animator vs. Animation by *alanbecker on deviantART

Et si vous aimez, voici la suite, un chouia plus sophistiquée (mais l'artiste, qui allait alors sur ses 17 ans, avait déjà moins de mérite et beaucoup plus de bouteille...  ) et tout aussi réussie et jouissive :


Animator vs. Animation II by *alanbecker on deviantART

Ces animations Flash sont non seulement hilarantes et , mais aussi épatantes au regard de l'usage imprévu qui est fait par leurs créateurs des logiciels exp(l)osés - ici, en l'occurrence, les mecs de Photoshop ont dû apprécier l'emploi iconoclaste de leur(s) outil(s).
Un peu comme quand les créateurs de World Of Warcraft ont découvert, médusés, que des joueurs virtuoses, et malicieux - et peut-être aussi un peu désoeuvrés après avoir fait le tour de la question WOW - avaient dévoyés les gestes prédéfinis pour faire danser une très convaincante et insolite macarena à leurs avatars. On n'arrête pas le progrès !

A propos de progrès, un collègue avisé m'indique après visionnage des deux précédentes vidéos celle-ci, "vachement" (sic) proche au niveau de l'esprit (geek), mais avec de surcroît un propos polotico-sarcastique des plus réjouissants - ou effrayant, c'est selon :




Copier coller | Copy and clone
by Louis Rigaud

Je ne peux que vous inviter à poursuivre votre découverte de l'univers drolatique du Parisien Louis Rigaud en allant visiter son chouette >>site<<


Je sais pas pour vous, mais ce genre de créations originales et joliment modestes me donnent la pêche. Il se pourrait même qu'elles soient de ces choses qui vous réconcilie avec le monde, l'humain... Si désintéressées, humbles et attachantes. Bref, elles sont à mes yeux d'utilité publique !

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article